À propos2018-09-28T12:20:52+00:00

LA NEWSLETTER #TGIF

#TGIF est bâtie sur les ruines d’un blog mode où l’on parlait de moins en moins de mode et de plus en plus de pourquoi les femmes continuent de se tanker poliment les dommages collatéraux de milliers d’années d’a priori érigés en règles immuables par des hommes calés plus ou moins inconsciemment dans leur omnipotence.

Pourquoi est-ce aux femmes de faire attention à leurs tenue, comportement, discours, fréquentations et habitudes pour ne pas s’attirer de problèmes et pas aux hommes de ne pas en créer ? Pourquoi la différence d’âge dans un couple continue-t’elle de poser plus de problème à Brigitte Macron qu’à Vincent Cassel ? Pourquoi le garagiste parle-t’il à mon mec lorsque je lui apporte mon scooter, alors que mon Monsieur s’y connaît autant en mécanique qu’en contouring ?

Pourquoi la réponse à ces questions n’importe-t’elle pas à la plupart des gens ? Quand se sont-elles incrustées dans le quotidien au point d’être gravées dans la normalité ?

Ce sont peut-être des détails pour vous mais pour moi, ça veut dire beaucoup – Simone de Beauvoir (ou était-ce France Gall ?)

J’ai eu envie de parler des femmes à l’intérieur des robes plutôt que des robes ou des designers qui les ont créées.

J’ai eu envie de célébrer les femmes qui sortent du cadre et inventent chacune à leur manière de nouvelles façons de rendre le monde plus doux et plus joyeux pour tout le monde, et pas seulement pour les premier.e.s de cordée.

J’ai eu envie d’inventer un nouvel espace virtuel d’optimisme et de bienveillance où l’on ne s’interdit pas de pousser un coup de klaxon quand il le faut -et il le faudra souvent.

#TGIF est une gratouille au cerveau. Une newsletter grave et frivole, qui ne choisit pas entre humour et sérieux, paillettes ou féminisme, femmes ou hommes, Despentes ou Gavalda, fromage ou dessert, français ou anglais car tout cela est parfaitement compatible.

#TGIF est une newsletter hebdomadaire postée dans vos boîtes aux lettres tous les vendredi, parce que c’est le meilleur jour de la semaine et que je m’appelle Fiona.

Avec un F comme Friday, donc, mais aussi Feminist, Féroce, Fun, Frivole, Fancy, Flemmarde et un peu Fofolle. J’ai accepté que toutes ces contradictions qui ont longtemps pollué ma vie -et enrichi mon psy- ne soient pas des fragilités mais des forces – avec un F, encore. Heureusement que mes parents ne m’ont pas appelée Monique…

FIONA SCHMIDT

BeforeAfter

Enfant, lorsqu’un adulte me demandait ce que je voulais faire plus tard, je répondais conductrice de camion, fée ou écrivain. A trente ans et 72 mois, je n’ai toujours pas le permis de conduire, je me méfie de tout ce qui porte des ailes mais j’écris.

Journaliste de formation, j’écris des billets d’humeur et des chroniques engagées dans Cosmopolitan, Grazia, BIBA, slate.fr, Cheek Magazine et feu le magazine Be, que j’ai co-créé et co-dirigé.

Je conçois et j’écris le contenu éditorial online et offline en français et en anglais de plusieurs marques internationales comme Christian Louboutin,  Undiz, Princesse tam tam, Pandora, Ba&Sh…

Enfin j’écris des livres. Le premier, « Les recettes d’une connasse » (Hachette Pratique), le premier livre de cuisine militant, a reçu le prestigieux Grand Prix Eugénie Brazier en 2017. Le second, « L’amour après #MeToo – Traité de séduction à l’usage des hommes qui ne savent plus comment parler aux femmes » (Hachette), sort en librairies le 3 octobre.

Le troisième est en gestation.