Comment séduire une femme : 10 techniques post #MeToo qui marchent vraiment2018-10-03T09:14:32+00:00

Project Description

Comment séduire une femme : 10 techniques post #MeToo qui marchent vraiment.

Je le sais : elles fonctionnent sur moi, qui suis une femme. Et comme en plus, je suis sympa, je vous les donne, Messieurs. N’hésitez pas à les partager avec vos congénères.
Mercredi  3 octobre

 

1/ Donnez le meilleur de vous-mêmes, comme on dit dans Top Chef

Faut-il vraiment préciser qu’un homme, peu importe son physique, est toujours plus séduisant lorsqu’il est propre, repassé, souriant et détendu plutôt que lorsqu’il macère dans son tee-shirt multifonction pyjama/torchon/anti-courants d’air, le moral roulé en boule au fond du lit défait, persuadé que l’humanité tout entière et surtout l’humanitéE lui veut du mal ? Apparemment, oui, puisque tous les articles consacrés au sujet commencent par conseiller à leurs lecteurs de prendre une douche et de se coiffer avec un peigne plutôt qu’avec une fourchette. Pourquoi ces précisions qui relèvent du bon sens pour toute fille élevée par les magazines féminins ? Parce que depuis notre plus tendre enfance, nous sommes incitées à investir sur notre paraître, condition sine qua none pour qu’un homme ait envie d’aller plus loin — vers le mariage voire, carrément, vers notre esprit. Mais, chers lecteurs, vous ne pourrez pas nous en vouloir de vous juger nous aussi sur vos apparences. Et puis, nous sommes en 2018 : voilà un moment que le fait de prendre soin de soi n’est plus réservé aux femmes et ne saurait en aucun cas altérer votre virilité. Bien au contraire.

2/ Ne croyez pas tout ce qu’on vous dit sur internet (ni dans les livres)

A l’heure où vous lisez ces lignes, il existe environ 4000 guides et ouvrages francophones consacrés à la séduction qui tous ou presque promettent une « méthode simple et efficace », « 10 techniques infaillibles » ou « 50 règles d’or » pour maîtriser « les codes de la séduction », « la psychologie des femmes » ou « les secrets d’un virtuose de la drague ». Et puis il y a internet… Savez-vous combien de solutions Google vous propose lorsque vous lui demandez : « Comment draguer une fille » ? 640 000, rien qu’en français. Si vous élargissez vos recherches en anglais, vous obtenez 18 400 000 résultats en moins d’une seconde, parmi lesquels 1 180 000 vidéos sur Youtube (14 200 vidéos en français). J’avoue ne pas avoir demandé à Siri. Ni à Google Home. 

Dans le top 3 anglophone de YouTube, une vidéo intitulée : « How to get a girl to have sex with you FAST », que l’on traduira par : « Comment persuader une femm de coucher avec vous RAPIDEMENT ». Notons que l’enjeu majeur et la promesse de ce tuto de six minutes dix-sept secondes (ressenti six semaines et dix-sept heures) n’est pas tant de coucher que de coucher RAPIDEMENT, car le consommateur pressé ne saurait perdre UNE MINUTE au drive-in de l’amour. Très populaire également, une vidéo intitulée « How to attract a woman with 3 effortless techniques » ou « comment attirer une femme sans effort en trois leçons ». Un mal nommé Tripp y fait l’apologie du toucher, première technique qui consiste à « caresser une femme, pas la frapper » (sic), avant de conseiller à ses ouailles de bosser leur « eye contact » qui doit être « profond et puissant pour la capturer dans une bulle » et enfin d’être « intense » en couvrant la « cible » de compliments mais attention !, « pas que sur son physique ». Sur quoi alors ? Sa tarte aux pommes ? Le Jedi de la séduction ne le précise pas mais lève sans doute le mystère dans les DVD vendus à la fin de la vidéo qui promettent une meuf en 15 minutes : Tripp, plus fort que Deliveroo. 

Mon rire a tellement jauni qu’il a rouillé. 

Je n’ai évidemment pas regardé toutes les vidéos consacrées aux mille et une façons de rencontrer une femme, pas plus que je n’ai lu l’intégralité des articles thématiques et des guides consacrés à la question. Néanmoins, j’en ai vu et lu beaucoup. La plupart mentent. Pas plus qu’il n’y a de produit miracle pour être beau, jeune, mince et musclé sans efforts, pas cher et pour toujours, il n’existe de méthode révolutionnaire pour séduire une femme en moins d’une minute, trois étapes, les yeux bandés et en restant dans sa voiture. La séduction, messieurs, nécessite un minimum de temps et d’implication. Le cerveau des femmes n’est pas un algorithme : vous ne pouvez pas le hacker pour nous niquer.

Le désir, le plaisir, les émotions sont ce qui nous distingue encore des robots. Ça et l’attente, l’espoir, l’hésitation, la maladresse, la persévérance, la déception, l’échec — tous ces détails qui font l’essentiel de la séduction, dans ce qu’elle a de merveilleux et/ou de frustrant, bref, d’humain. Il en va de la drague pré-cuite, facile et rapide comme de ces barquettes de bouillie salée que l’on nous présente comme des « petits plats traditionnels minute » : elles remplissent, mais elles ne nourrissent pas. Et puis très franchement, la plupart des femmes n’aiment pas qu’on les colle deux minutes au microondes pour les chauffer.

Aussi Messieurs, cessez s’il vous plaît d’être compétents, productifs, rentables. Acceptez d’être surpris. Posez vos téléphones, vos montres, vos chronos, vos centimètres, vos compas et vos rapporteurs et détendez-vous : contrairement à ce que certain.e.s essaient de vous faire croire, draguer n’est pas une compétition avec une coupe et un ego en or à la fin. C’est juste une occasion de passer un moment agréable avec quelqu’un.

 

3/ Vérifiez la disponibilité de la dame que vous avez envie de connaître horizontalement 

Ne sont pas disponibles : les femmes qui téléphonent, les femmes avec un casque sur les oreilles, les femmes qui parlent avec d’autres personnes que vous, les femmes qui regardent leurs pieds le menton rentré dans le cou (par pitié, ne lui demandez pas de sourire : respectez son droit à faire la gueule), les femmes qui marchent vite, les femmes qui courent, les femmes aux sourcils froncés plongées dans des dossiers de la taille de la tour de Pise. Pour vérifier la disponibilité de votre interlocutrice, entrez calmement dans son champ de vision, souriez et demandez-lui si vous pouvez l’interrompre. Si elle répond non, n’insistez pas, n’argumentez pas, ne l’insultez pas (la base, qu’il est utile de rappeler quand même).

4/ Allez-y mollo avec l’eye contact. 

Hélas ! que de sex-appeal ai-je entendu se fracasser sur le sol avec un bruit de verre brisé à cause d’un regard inquiétant et/ou d’une moue de sardine… Oubliez donc tout ce que vous avez lu sur les techniques de l’eye contact : il n’y en a pas. La seule consiste à être sincère, naturel, et souriant — très important, le sourire. Car, en général, plus vous vous mettez la pression (« Je ne dois pas cligner des yeux », « est-ce que j’ai les yeux suffisamment plissés, là ? », « regard en plongée ou en contre-plongée ? »), plus vous ressemblez à Derek Zoolander.

5/ Saluez-la 

C’est le niveau maternel des relations sociales et, pourtant, un certain nombre d’hommes « oublient » de dire bonjour aux gens avec lesquels ils envisagent de devenir très intimes. N’abordez pas une femme en la sifflant (elle n’est pas un animal), ni en la hélant (bannissez les onomatopées de type : « Psssst », « Hep ! », « Eh eh », je répète : elle n’est pas un animal), ni en commentant une partie de son corps. Dites « bonjour », tout simplement.

6/ Vouvoyez-la. 

Vous n’avez pas volé les scooters ensemble. Si vous avez moins de vingt-cinq ans, sans doute pouvez-vous vous dispenser de cette règle.

7/ Présentez-vous au lieu de lui demander son prénom directement

… voire carrément son numéro : « Eh pssst, t’as un 06 ? » Ouais, et tu vas l’enregistrer sous quoi ? Meuf croisée devant le Franprix de la rue du Louvre ? Essayez plutôt : « Bonjour, je m’appelle Jean-Kevin, je vous trouve très jolie et j’aimerais faire votre connaissance ». Promis, même si pour une raison ou une autre, la dame n’est pas disponible, sa réaction ne sera pas la même.

8/ Ne la touchez pas sans sa permission

Cette dame n’est pas un canapé témoin chez Ikea, son corps n’est pas à la disposition des gens qui veulent s’y asseoir. Ne lui effleurez pas le dos ni les fesses ni le reste en lui parlant ; ne la prenez pas par la taille ; ne lui tapez pas sur l’épaule ; ne lui touchez pas le bras, ni la main, ni le genou, ni aucun pore de sa peau, même « gentiment » : votre intention n’est pas la question. La règle demeure la même, immuable et facile à retenir pour peu qu’on fasse un mini-effort de mémoire : on. ne. touche. pas. les. inconnu.e.s. sans. leur. permission. expresse.

9/ Ne la faites pas boire pour la détendre, et ne la droguez pas. 

C’est le niveau crèche des relations sociales : on ne tape pas les gens ; on ne leur crache pas dessus ; on ne les insulte pas ; on ne leur pique pas leurs cubes ; et on ne les drogue pas à leur insu quand ils ou elles sont grand.e.s pour coucher avec eux. C’est dommage mais c’est la loi. Si on ne la respecte pas, on va en prison. 

10/ Achetez mon livre

Il s’appelle L’amour après #MeToo, il sort aujourd’hui dans toutes les bonnes librairies, et il est plein de conseils de séduction testés sur et approuvés par des femmes consentantes qui en ont redemandé ensuite. Vous verrez : ça marche mieux que les techniques traditionnelles.

Retour à l’accueil